COMMENT AIDER VOTRE ENFANT

 

Que faire si votre enfant semble souffrir d’une difficulté d’apprentissage?

 

Faites d’abord procéder à des examens pour écarter une éventuelle déficience auditive ou visuelle. Puis demandez un bilan médical. Si la difficulté d’apprentissage est confirmée, votre enfant aura besoin de votre soutien affectif. N’oubliez pas que son intelligence n’est pas en cause.

 

Les enfants qui ont des troubles d’apprentissage et de lecture vivent constamment des échecs à l’école car ces enfants sont étiquetés comme ayant des problèmes de comportement.

 

Plusieurs enfants qui ont des troubles d’apprentissages développent des problèmes de comportement. Ceci est attribuable au fait que plusieurs de ces enfants ont des troubles d’hyperactivité ou de déficit de l’attention et aussi parce qu’ils sont frustrés par rapport aux difficultés constantes qu'ils éprouvent à l'école.

 

Les enfants qui ont des troubles d’apprentissage ont une intelligence normale mais ont des problèmes avec certains aspects de l’apprentissage. La déficience de lecture, souvent appelée dyslexie, est l’un des troubles d’apprentissage les plus courants.

 

Les enfants qui ont une déficience de lecture ne pourront apprendre à bien lire sans un enseignement par des experts et direct. Le programme régulier à l’école ne fonctionnera tout simplement pas.

 

Les faibles lecteurs apprennent différemment des lecteurs qui apprennent facilement. Les enfants qui sont de faibles lecteurs ont de la difficulté à comprendre comment faire « sortir les sons » et à s’en rappeler par la suite. Ils ne peuvent pas facilement reconnaitre les mots qui ne leur sont pas familiers et les transposer en un mot qu'ils reconnaissent de vue. Ils doivent ainsi essayer de trouver ce que sont ces nouveaux mots plusieurs fois de suite, ce qui rend la lecture une tâche ardue. Ce n’est pas suffisant pour les enfants qui ont des problèmes de lecture d’apprendre la consonance des mots, ils doivent aussi apprendre à s’en rappeler lorsqu'ils les rencontrent.

 

Vous pouvez:

 

  • Faire part de vos préoccupations à l’enseignant de votre enfant et au directeur de l’école et demander que votre enfant soit évalué en temps opportun afin de déterminer ce dont il a besoin. Ces personnes sont vos meilleurs alliés pour ce qui est d’obtenir de l’aide pour votre enfant. N’acceptez que cela prenne des mois avant de le faire évaluer. Vous pourriez essayer la technique de la rengaine tout en étant plaisant. « Je vous remercie de votre aide. Mais vous savez, mon fils à besoin d’aide. Quand sera-t-il évalué? » Une fois qu’il aura été évalué, vous devrez plaider sa cause concernant son traitement.

 

  • Faîtes la lecture à votre enfant pour le plaisir. N’en faîtes pas une corvée mais un moment de détente.

 

  • Trouvez des secteurs qui pourraient favoriser le succès chez votre enfant et suscitez sa participation. Il pourrait s’agir de sports ou de la musique;

 

  • Trouvez comment il apprend le mieux et essayez d’encourager ce type d’apprentissage. Peut-être a-t-il besoin que ses mathématiques soit présentées sous forme de mots plutôt que par écrit au long.

 

  • Tirez parti de tout programme spécial proposé par l’école que fréquente votre enfant, tel que des cours de soutien. Sollicitez la coopération de son enseignant. Il pourrait peut-être l’autoriser à s’asseoir devant en classe, lui accorder plus de temps pour faire ses devoirs, lui fournir des explications tant écrites que verbales, ou privilégier les interrogations orales. Les enfants atteints de difficultés d’apprentissage étant souvent distraits et désorganisés, il est possible de prévoir un double des livres scolaires à la maison. Un ordinateur doté d’un correcteur orthographique pourrait aussi être disponible en classe ou pour faire les devoirs.

 

  • Livrez-vous à des séances de lecture courtes mais quotidiennes. Mieux vaut faire lire un enfant dyslexique à haute voix, ce qui vous donnera, à vous, parents, l’occasion de le conseiller et de le corriger. Commencez néanmoins par lire à haute voix vous-même, en vous assurant qu’il suit. Puis lisez le même texte à haute voix ensemble. Enfin, demandez-lui de lire à son tour, seul. Veillez à ce qu’il place une règle sous la ligne qu’il est en train de lire et à ce qu’il se serve d’un surligneur pour marquer les mots difficiles. Cet exercice quotidien peut être effectué en une quinzaine de minutes seulement.

 

  • Il existe des moyens pratiques d’enseigner les mathématiques : en mesurant les quantités pour réaliser une recette, en utilisant une règle lors de travaux de menuiserie, en faisant des courses, etc. Du papier millimétré et des schémas peuvent être utiles pour résoudre un problème. En ce qui concerne l’écriture, on peut employer du papier à large quadrillage et des crayons à mine épaisse, ou encore des lettres aimantées placées sur un tableau métallique.

 

  • Vous pouvez gagner la bataille !

 

  • Vous rendrez votre enfant plus fort si vous encouragez les talents ou les aptitudes qu’il peut posséder. Félicitez-le, et récompensez chacun de ses succès, même mineurs. Fractionnez les tâches importantes en plus petites, plus à sa portée ; il éprouvera ainsi la fierté qu’il y a à réussir. Employez des images ou des schémas pour qu’il visualise ce qu’il lui reste à accomplir pour terminer une tâche.

     

    Assurément, savoir lire, écrire et compter est fondamental pour un jeune. Soyez certain que, motivé et soutenu de façon appropriée, votre enfant peut apprendre — même s’il le fait différemment et parfois un peu plus lentement que les autres.

 

Il y a par ailleurs des stratégies utiles à adopter avec un enfant qui souffre d’un déficit de l’attention. Avant de parler avec lui, établissez un contact visuel. Veillez à ce qu’il dispose d’un endroit calme pour faire ses devoirs, et à ce qu’il fasse des pauses fréquentes. Canalisez son hyperactivité en lui assignant des tâches qui impliquent une activité physique.

 

Des traitements pour les problèmes de lecture fonctionnent. Le traitement pour les problèmes de lecture devrait :

 

  • Commencer le plus tôt possible avant que l’enfant n’ait pris trop de retard.

 

  • Se servir de méthodes intensives. Le programme de lecture régulier à l’école n’est pas suffisant. Une demi-heure d’enseignement spécial une fois par semaine n’est pas suffisante.

 

  • Être à long terme. Si le problème est grave, quelques semaines de traitement ne sont pas suffisantes. Parfois, des interventions ponctuelles s’échelonnant sur 9 à 12 semaines que l’on répète sur plusieurs années seront préférables.

 

Une clinique privée pourrait aider si vous pouvez trouver les moyens de payer pour ces services.

 

 

[Notes]

Les risques de souffrir de dyslexie et d’hyperactivité sont trois fois plus élevés chez les garçons que chez les filles.

 

 

UNE DIFFICULTÉ DEVENUE UN ATOUT

 

“ Quand je regardais les mots sur une page, je ne voyais qu’un enchevêtrement de lignes. Comme s’ils avaient été écrits dans une autre langue. Ils ne prenaient un sens que lorsque quelqu’un les lisait à haute voix. Les professeurs pensaient que j’étais paresseux et insolent, ou que je ne faisais aucun effort et que je n’écoutais pas en cours. Rien n’était plus faux. J’écoutais et je faisais d’énormes efforts. Mais le principe de la lecture et de l’écriture m’échappait. Par contre, d’autres matières, comme les mathématiques, ne me posaient pas de problèmes. J’ai donc vite appris à privilégier le sport, les compétences techniques, l’art et les travaux manuels, bref tout ce qui n’était pas lié à la lecture et à l’écriture.

 

“ Plus tard, j’ai choisi de travailler de mes mains en devenant ouvrier qualifié. C’est grâce à cela que j’ai eu le privilège, à cinq reprises, de participer au programme international de construction. Étant donné les efforts que me demande la lecture, je mémorise généralement ce que je lis. Par conséquent, au lieu de voir mes difficultés comme une faiblesse, je les vois comme un atout. ” — Peter est dyslexique.

 

Les enfants sont souvent très doués pour “ prendre des notes ” sous forme de dessins, tout en écoutant attentivement.

Une formation complète en service de salle à manger et en gestion de restaurant et d'hôtel, pour une carrière au Cameroun ou ailleurs !

CFPF - Evaluation Théorique:

Lundi 02 au Vendredi 06 Décembre 2019.

Evaluation Pratique de Fin de Module: Mercredi 11 au  Vendredi 13 Décembre.

Remise de Notes: Lundi, 16 Décembre.

Stage: Lundi 25 au Vendredi 29 Novembre 2019.

Conseil de Classe: Mardi, 17 Décembre 2019.

1.

222 23 09 82 /

694 38 95 62

Téléphone

6:50 à 16:15

Lundi au Vendredi

Horaire:

Pour nous joindre

 

Essos - Près du Camp Sonel                

B.P. 5133 Yaoundé, Cameroun  

Tél: (+237) 222 23 09 82

Tél: (+237) 694 38 95 62

Tél: (+237) 673 75 47 98

 

 

©  2019 tout droit réservé à Sorawell 

Notre Mission                     

 

Permettre aux jeunes filles d’acquérir et de développer un savoir-faire et un savoir-être indispensable aussi bien pour leur vie professionnelle que personnelle afin de combattre la pauvreté et devenir des personnes responsables de notre société.

 

NOTRE MISSION

Les dernières nouvelles du CFPF Sorawell                     

 

27/03/2019 - Journée Portes Ouvertes
Mercredis 2019 - Concours des Minis-Chefs

07/2018 - Résultat du CAP 2018 - Taux de réussitte 100%

2019- Nos apprenantes ont fait des stages professionnels en étroite collaboration avec le Hilton et le Djeuga Palace