top of page

L' APPRENTISSAGE DE LA LECTURE EST GAGE DE SUCCES POUR LA REUSSITE SCOLAIRE

 

 

 

Selon le psychologue Egide Royer, une bonne façon de prévenir rapidement l'échec scolaire, c'est de devenir un bon lecteur.

 

L'apprentissage de la lecture joue d'ailleurs un rôle clé dans le parcours scolaire. C'est la raison pour laquelle M. Royer indique que la première année est une période charnière.

 

Les élèves qui ont des difficultés de lecture à la fin de la première année atteignent difficilement un niveau moyen d'habileté de lecture à la fin du primaire.

 

Il faut donc en tant que parents initier nos enfants aux plaisirs de la lecture et ça se passe à un très jeune âge....

 

S'il y a des livres à la maison, si les enfants voient leurs parents en train de lire régulièrement, il y a de grandes chances, que le livre fasse partie de la vie de l'enfant.

 

Pour donner le goût de la lecture aux enfants :

 

Lire régulièrement des livres à nos tout-petits, adaptés à leur âge, avec des personnages qu'ils aiment. Question de rendre le moment de lecture privilégié, pourquoi ne pas créer un coin lecture, confortable, attrayant avec une ambiance calme.

 

On peut inventer des histoires, fabriquer des livres avec les enfants ou raconter leur propre histoire de naissance à l'aide d'un album-photo par exemple.

 

On peut aussi varier les façons de raconter des histoires en utilisant des livres-disque ou des livres renfermant des personnages grandeurs nature ou encore des pages texturées. Racontez des histoires à partir d'images découpées. Racontez des comptines, chanter des chansons. Demandez aux plus grands de raconter des histoires à leurs petits frères ou leurs petites sœurs. S'ils sont en âge de lire, leur demander de nous aider à lire des panneaux, des affiches, la liste des ingrédients dans les livres de recettes, tout ce qui se trouve sous leurs yeux. Allez à la bibliothèque. Offrez des livres en cadeau.

 

Comment maintenir une passion pour la lecture :

 

Dès leur entrée à la grande école, les enfants ont envie d'apprendre à lire, ce goût bien présent au début du primaire s'estompe avant la fin de la sixième année, particulièrement chez les garçons.

 

Selon Nicole Van Grunderbeeck, professeure à la Faculté des sciences de l'Éducation à l'Université de Montréal, 20 à 25% des enfants peuvent éprouver des difficultés d'apprentissage et ces difficultés font en sorte que les élèves se découragent et perdent leur intérêt pour la lecture avant d'entrer au secondaire. Pour éviter d'être aux prises avec ce genre de problème, Mme Grunderbeeck suggère, études à l'appui, de lire régulièrement des histoires aux tout-petits, afin de prévenir les difficultés d'apprentissage.

 

Elle ajoute que le livre ne doit pas être une potion éducative, mais bien un pur objet de plaisir.

 

Que doit-on faire en tant que parents :

 

Diversifier les contenus de lecture, chaque enfant est unique et les préférences d'un enfant peuvent ne pas convenir à un autre, il est donc important que chacun s'y retrouve dans ses goûts littéraires.

 

Ne pas décourager les jeunes en critiquant leur choix de lecture.

 

Pour développer une passion, l'enfant doit avoir un coup de cœur, il se peut que le genre choisi, que ce soit la revue ou la bande-dessinée ne soit pas le premier choix du parent, cependant l'important est que le jeune développe son intérêt.

 

Incitez les jeunes à lire à haute voix, lecture qui permet de travailler l'expression et la communication. Cela fait aussi en sorte que le jeune est en mesure d'entendre et de comprendre des textes qu'il ne lirait pas de lui-même.

 

Questionnez les enfants sur leur lecture afin de les aider dans leur compréhension et en s'intéressant à ce qu'ils lisent, ils seront heureux de nous faire partager leurs histoires et auront plus de chances de développer un véritable intérêt. Proposez aux jeunes qui ont des difficultés de lire des histoires aux plus petits, ce qui leur permettra des progrès assurés. Souvent attirés par les nouvelles technologies, on devrait aussi permettre aux jeunes d'utiliser toutes sortes de plates-formes électroniques pour la lecture.

 

Pour ce qui est des garçons qui ont malheureusement plus de difficulté avec la lecture que les filles, les données parlent d'elles-mêmes...

 

En ce qui a trait à l'apprentissage de la lecture et de l'écriture, les garçons et les filles sont sensiblement au même point, au cours des premières années du primaire, cependant l'écart se creuse progressivement en faveur des filles.

 

Les neuropsychologues s'entendent pour dire que le petit garçon, à l'âge du premier cycle, soit 6-7 ou 8 ans, la fonction dans son cerveau qui sert à la lecture n'est pas aussi développée, que chez les filles, ce qui fait en sorte que ce processus peut être plus difficile chez les garçons.

 

La lecture est aussi une activité plutôt calme, alors que les garçons ont un réel besoin de dépenser leur énergie.

 

En sixième année, les filles dépassent les garçons et ont des rendements scolaires nettement supérieurs dans 32 pays occidentaux, y compris le Canada.

 

Hélène Allard, présidente, conférencière et formatrice à l'agence Parcours Réussite, vous suggère, si votre enfant à de la difficulté à lire, surtout ne pas terminer les phrases à sa place. Il faut savoir être patient et reconnaître l'effort que l'enfant met dans sa lecture. N'hésitez pas à souligner chacun de ses efforts.

 

Outils mis en place pour contrer ce phénomène :

 

Implantation d'un coin lecture afin d'inciter les jeunes à lire spontanément à différents moments de la journée.

 

Une période de lecture personnelle qui permet aux élèves de lire le livre de leur choix.

 

Des études démontrent d'ailleurs une grande différence entre la lecture des filles et des garçons. Ces derniers sont davantage intéressés par les bandes dessinées, les textes humoristiques, les textes de science ou de science-fiction et des rubriques sportives dans les journaux.

 

Il faut aussi donner une place plus importante aux modèles masculins.

 

Il faut présenter régulièrement des modèles masculins de lecteurs aux garçons, puisque les modèles de lecture sont plus souvent féminins. À la maison, ce sont plus souvent les mères qui lisent pour les enfants et dans les centres de la petite enfance, on retrouve davantage d'éducatrices.

 

C'est la raison pour laquelle, les garçons estiment que la lecture est une activité féminine.

ANNEE ACADEMIQUE  2023/2024 

Rentrée: lundi 6 novembre 2023

1er stage en entreprise : du 29 janvier au 29 février 2024

3e période: 4 mars au 17 avril 2024 

Evaluation théorique : du 08 au 12 avril 2024

Evaluation pratique fin module: du 15 au 17 avril 2024

ART DE RECEVOIR

13 mars au 18 avril 2024

Cycle: Décoration évènementielle

  • Prix: 150 000 F CFA 

  • Date: Tous les Mercredis et jeudis

  • Heures: 15h - 18h

  • Lieu: CFPF SORAWELL situé à Essos près de l'agence ENEO.

  • Téléphone: (237) 222 230 982     673 285 966 / 694 389 562

FOYER ACCUEILLANT

1er février au 26 mars 2024

  • Cycle: Pâtisserie

  • Prix: 50 000 F CFA 

  • Lundis, Mardis et jeudis.

  • Heures: 15h 30 - 18h 30.
    Lieu: CFPF SORAWELL situé à Essos près de l'agence ENEO.
    Téléphone: (237) 222 230 982        673 285 966 / 694 389 562

1.

Je m’appelle Edwige Aimée, apprenante au CFPF Sorawell de 2002 à 2005. J’ai beaucoup apprécié mes années de formation, particulièrement l’ambiance de famille et la façon dont nous étions formées. Je me souviens que je recevais toujours des encouragements lorsque j’étais découragée, les monitrices étaient vraiment gentilles.

J’ai reçu à Sorawell la formation professionnelle mais aussi humaine et spirituelle. Cela m’a été d’un très grand apport dans ma vie professionnelle. J’ai connu Dieu à Sorawell et j’ai aussi appris à avoir confiance en moi. Je garde de très bons souvenirs de Sorawell.

bottom of page